Ni un salon, ni une exposition, c’est L’Antichambre. L’antichambre est une entrée métaphorique qui dessert d’autres espaces : le salon, la chambre de parade, le cabinet de travail ou encore les malices de la cuistance… L’antichambre apparaît durant le XVIe siècle, où l’on réinvestit les circulations pratiques des demeures. C’est l’avant-chambre, le seuil, le passage, où l’on reçoit et l’on introduit le visiteur. Faire antichambre, c’est faire l’attente. Cet espace advient comme un théâtre dans lequel se déploient les Riches Heures et autres récits… C’est aussi la salle des Gardes, l’office où s’affairent les amphitryons. L’antichambre est conçue pour explorer différents domaines de la création artistique. L’Acte 1 est consacré au dessin et aux prolongements du geste. L’Antichambre est un format qui reprend en filigrane les questions de la monstration, de la relation entre artistes et curateurs. C’est une réflexion sur le lieu de la monstration, mais également sur l’élaboration d’un événement artistique en dépliant de nouvelles temporalités. C’est une manière de se réapproprier et de déplier la question de l’intimité, de la proximité et des accointances avec le visiteur, le connoisseur ou le curieux. L’Antichambre est une composition, une mise en jeu qui se mène à plusieurs voix.

8 chambres / 8 artistes / 8 curateurs

Elise Beaucousin / Pauline Lisowski

Corine Borgnet / Isabelle de Maison Rouge

Aï Kitahara / Rahma Khazam

Anne-Valérie Gasc / Sally Bonn

Anne-Lise Broyer / Audrey Bazin

Aki Lumi / Qing Ding

Mïrka Lugosi / Thibaut de Ruyter

Haythem Zakaria / Marion Zilio

1 chambre Lithographie

Michael Woolworth, Paris / Stéphane Pencréac’h

1 chambre Livres d'Artistes

Picaron Editions, Amsterdam - Paris

Herman de Vries / José Maria Sicilia / Bob Wilson / James Brown

Découvrir Antichambre